Magazine Geek de France
Développement durable : les meilleures entreprises qui supportent la cause Développement durable : les meilleures entreprises qui supportent la cause
La notion de développement durable vise à modifier le mode de production des entreprises pour qu’elle soit plus respectueuse de l’environnement. Cette prise de... Développement durable : les meilleures entreprises qui supportent la cause

La notion de développement durable vise à modifier le mode de production des entreprises pour qu’elle soit plus respectueuse de l’environnement. Cette prise de conscience a pour but de limiter l’empreinte carbone de chaque professionnel, dans le but de préserver au mieux l’environnement. Le développement à entreprendre doit prendre en compte les besoins présents, sans compromettre l’avenir de la génération future. Face à la situation intenable qui est visible actuellement, de nombreuses entreprises ont déjà appliqué ce concept.

Les entreprises qui répondent directement à la problématique actuelle

Dans l’immédiat, il est important de se tourner vers une économie circulaire. Cela veut dire qu’au lieu de créer du neuf, il faut plutôt prioriser le recyclage. Cette procédure aide à réduire la consommation des ressources de la planète, qui s’appauvrit en raison d’une surconsommation exponentielle.

Les entreprises comme rexel, oeuvrant dans le domaine de l’industrie et de la protection de l’environnement, sont les premiers à concourir pour un développement durable. Le traitement des eaux, déchet et la gestion des risques liés à la pollution représente 75 % de leurs activités.

Les entreprises qui sont dans l’énergie renouvelable représentent également un potentiel énorme dans le domaine du développement durable. Il s’agit des :

  • Intervenants dans les énergies marines ;

  • Ceux qui travaillent dans le photovoltaïque ;

  • Les professionnels de l’éolienne, de la géothermie, etc.

L’urbanisme écolo et l’agriculture viable sont aussi des pionniers dans la démocratisation du développement durable. Ils visent à réduire l’impact de l’agriculture sur la planète. Une armada de spécialistes met tout en œuvre pour protéger l’écosystème.

Les entreprises qui concourent vers le développement durable

En 2017, une trentaine d’entreprises se sont engagées en faveur de l’économie circulaire. Un premier bilan est mis en place deux ans après, soit en 2019. Selon l’Afep, 95 % des promesses qui ont été proposés ont été tenues.

Pour les institutions bancaires

Certaines banques comme la banque française ont décidé de mettre en place des procédures beaucoup plus respectueuses de l’environnement. Les chéquiers sont issus d’un développement durable, les cartes bancaires sont beaucoup plus durables pour limiter la production et les déchets en plastique.

Pour l’industrie du textile

Les entreprises spécialisées dans le textile se sont engagées à valoriser près de 90 % du textile usé d’ici cette année 2020. Elles ont également augmenté le taux de recyclage de leurs textiles de 18 %. Les blanchisseries ont réduit de 29 % leur consommation en eau grâce à des procédures écoresponsables. Le but est de progresser de 35 % pour cette année.

Pour les professionnels de l’emballage

Les professionnels de la restauration, les commerçants et ceux qui sont dans l’événementiel ont décidé de faire un choix radical. Le gouvernement de chaque pays de l’UE a pris la mesure d’interdire l’utilisation du plastique à usage unique. Dorénavant, ce sont les emballages alimentaires en carton recyclé et en matière biodégradable qui sont proposés sur le marché. Ils réduisent considérablement le taux de déchet issu du plastique et aident à concevoir des produits qui sont beaucoup plus respectueux de l’environnement.

Qu’en est-il du développement durable local ?

Les professionnels et les entreprises ne sont pas les seuls à entreprendre un développement durable pour la planète. Chaque citoyen a aussi l’obligation d’agir au quotidien pour la préservation de l’environnement. Cela peut se traduire par un effort contre le gaspillage alimentaire. Il y a également la conception de structures beaucoup plus écologiques comme les maisons peu énergivores.

Une utilisation modérée et beaucoup plus raisonnable des ressources en eau est également faisable. Par exemple, vous pouvez prioriser la douche au bain, qui est beaucoup plus gourmand en eau. Il faudra également vérifier les sanitaires, car une fuite d’eau peut générer une perte en eau considérable. Des gouttelettes d’eau à répétition peuvent remplir un contenant faisant au moins 15 litres en 8 heures.

Un mode de vie beaucoup plus résilient et modeste est nécessaire pour parvenir à construire un développement durable. En renouant avec la nature, il sera beaucoup plus facile pour chacun de comprendre l’ampleur des gestes que nous réalisons. Une sensibilisation est donc nécessaire pour que le changement soit visible auprès de chaque citoyen.